Antoine Jégat (Promo 2016) : de La Chance aux concours à France 3

Le 12 juillet 2017
france3

Etudiant à La Chance aux concours en 2015-2016, Antoine Jégat a intégré l’école de journalisme de Sciences Po en apprentissage. Quand il n’est pas en formation à l’école, il travaille à France 3. Témoignage.

En quelques mois tout s’est accéléré. Je suis passé de l’étudiant paumé doutant de son avenir à journaliste – apprenti certes, mais journaliste – dans une grosse rédaction nationale. Un an à peine s’est écoulé entre mon arrivée à La Chance aux concours et mes débuts à France 3. Une année d’efforts, de rencontres… de remises en question aussi. Ce sentiment d’être illégitime, de ne pas mériter ma place, ne m’a jamais vraiment quitté. A La Chance, ma détermination paraissait petite en comparaison de l’acharnement de certains à aller jusqu’au bout de leur ambition.  En savoir +

Sans A_, changer le regard sur l’autre

Le 12 juillet 2017
Photo Portrait Louise

Louise Sebille-Vignaud était à La Chance aux concours en 2013. Depuis, elle a monté Sans A_ avec un camarade du CELSA. Un média qui vise à changer le regard de tous sur les exclus et à encourager l’action de chacun à son échelle.

Le quotidien de Louise, c’est dépeindre une réalité, celle des exclus et des minorités, rendre « visibles les invisibles », le tout sans « faire pleurer dans les chaumières », mais en essayant d’avoir un impact. Avec Martin Besson, son camarade de promotion au CELSA, l’école qu’elle a rejoint après la prépa, elle a monté Sans A_, un Pureplayer qui vise à changer le regard de tous sur les exclus et à encourager l’action de chacun à son échelle. En savoir +

Encore des prix pour les anciens étudiants !

Le 12 juillet 2017
Image-Article-Prix350

Année faste pour les anciens étudiants de La Chance aux concours : ils sont dix à avoir remporté des prix ou des bourses cette année. A la clef : des CDD pour commencer dans le métier ou de l’argent pour financer leurs projets.

Maïla Mendy (Promo 2009) est lauréate de la bourse Déclics Jeunes décernée par la Fondation de France pour son projet de documentaire « Les uns, les autres… Ensemble ? » qui parle de l’après-guerre en Sierra Leone.  Elle a construit son reportage en miroir en suivant parallèlement le parcours des amputés et celui de leurs bourreaux pour montrer le mécanisme de la reconstruction d’un pays après la guerre. La bourse doit lui permettre de finaliser son documentaire. En savoir +

La Chance aux concours se met au Facebook Live

Le 6 juillet 2017
facebookcac0607

Grande « nouveauté » du moment, les vidéos en live sur les réseaux sociaux permettent de partager des vidéos en direct et d’avoir les réactions et le retour immédiats de ceux qui les regardent. En 2016-2017, La Chance aux concours n’y a pas échappé.

Cela devient de plus en plus en populaire et tout le monde s’y met. Le premier à avoir lancé ce concept a été Twitter avec « Periscope », ensuite Facebook avec son « Facebook Live ».  C’est grâce à ce dernier que La Chance aux concours a pu partager avec les étudiants de toute la France des conseils sur les concours, des séances thématiques ou des ateliers d’insertion professionnelle. En savoir +

François Reynaert, la culture G pour tous

Le 6 juillet 2017
Reynaert

Parrain de la Chance aux concours, le journaliste François Reynaert a créé en 2013 les Ateliers de l’Obs. Chaque semaine, il invite les étudiants à la rédaction du journal pour renforcer leur culture générale.

Dans les couloirs de la Cac, on l’appelle Monsieur Culture G. Le type capable de te faire un cours sur les origines du diable, l’euro ou les différents systèmes politiques dans le monde. François Reynaert, de son vrai nom, est journaliste à l’Obs. Depuis 2010, il intervient bénévolement à la Chance aux concours, un « projet civique » qui lui « apporte beaucoup ». En savoir +

« Journaliste, pourquoi pas moi ? »

Le 23 mai 2017
photo claire (2)

Simple mais efficace. Dans son pull brun trop grand, la voix calme, Claire Eckersley est déterminée. En 2015, elle participe à la création de l’Alouette, le journal étudiant de la fac de lettres de Toulouse. Un bac littéraire options histoire des arts en poche, « par passion », Claire est aujourd’hui en licence lettres modernes arts. « Je suis une littéraire, j’ai voulu être vétérinaire mais j’ai vite vu que les sciences, ce n’était pas pour moi », contrairement à son père, professeur de physique-chimie. En savoir +

Une année à l’EJT

Le 15 mai 2017
Une année à l'EJT photo

Maud a fait partie de la première promotion de La Chance aux concours Toulouse. Elle est désormais étudiante à l’École de journalisme de Toulouse. Elle nous raconte son quotidien à l’école depuis un an.

« L’école de la débrouille », ce sont les mots du journal l’Etudiant pour qualifier l’École de journalisme de Toulouse (EJT). Tous les ans, plus de quatre cents candidats tentent d’intégrer ses murs. Une trentaine seulement sont acceptés. L’an passé, après avoir fait partie de la première année de La Cac Toulouse, j’ai été admise à l’EJT. En savoir +

La Chance aux concours renforce ses partenariats

Le 25 avril 2017
partenairescac

TF1, Lagardère active, le musée du Louvre, l’Institut Randstad ou encore la mairie de Toulouse sont désormais partenaires de La Chance aux concours. Petit tour d’horizon.
Il y a un an, La Chance aux concours et le groupe Lagardère Active évoquaient les actions à mener en commun. Depuis, plusieurs visites de rédaction ont été mises en place (Europe 1, Le JDD), les étudiants ont pu postuler pour des stages et, à terme, ils pourraient bénéficier d’offres de contrats de professionnalisation au sein du groupe. En savoir +

La Cac invitée au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel

Le 25 avril 2017
conseil-superieur-de-laudiovisuel

Marc Epstein, président de La Chance aux concours et rédacteur en chef du service Monde de L’Express, a été nommé, le 19 avril, membre de l’Observatoire Education et médias du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Créé en 2014, l’Observatoire Education et médias du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). réunit des professionnels des médias et de la communication, ainsi que des spécialistes de l’audiovisuel afin d’associer aux travaux du CSA des personnalités aux compétences diverses et complémentaires, en particulier dans le domaine de l’éducation du public aux médias et de la contribution des médias à l’éducation. En savoir +

De l’autre côté

Le 21 avril 2017

Le 4 février dernier, Jeanne Lefèvre (Cac 2012) animait sa première séance à La Cac. Retour sur ses impressions.
Samedi 4 février 2017, je suis allée donner mon premier cours aux étudiants de la Cac. Je me souviens très bien, ma promo c’était cinq ans avant, en 2012 : nous aussi, nous avions dû bachoter la campagne présidentielle. Nous arrivions avec nos fiches et faisions encore nos dernières révisions juste avant le test d’actu. Je suis tombée de haut en distribuant le test cette année, découvrant que j’étais incapable de répondre à un tiers du questionnaire. En savoir +

Tournoi de Toulouse : Une équipe CAC pour des retrouvailles au sommet

Le 11 avril 2017
TFIEJ

Les quatorze écoles de journalisme reconnues par la profession se sont affrontées le 11 mars à Toulouse lors du traditionnel tournoi de football. Mais, en coulisses, loin du gazon synthétique, une équipe hors-les-murs s’est distinguée…

L’affiche promettait un beau spectacle. La toute nouvelle garde du journalisme : jeunes, beaux, pas encore riches, réunie pour se mesurer lors du TFIEJ édition 2017. Une appellation barbare pour désigner la compétition sportive – il ne s’agit que de football, encore et toujours de football – qui a lieu tous les ans, entre les quatorze écoles de journalisme reconnues par la profession. En savoir +

La Chance aux concours au forum de La France s’engage

Le 3 février 2017
unnamed2

Les 14 et 15 janvier le forum annuel de La France s’engage a réuni tous les lauréats au Carreau du Temple. Les bénévoles de La Cac étaient présents.

Chaque année, La France s’engage, une initiative présidentielle destinée à permettre à des projets qui ont fait leurs preuves de se développer, rassemble l’ensemble des lauréats lors d’un forum ouvert au public. Maxime Buathier (Cac 2011) et Renaud Honoré, vice-président honoraire ont eu l’honneur d’ouvrir le bal samedi en début d’après-midi. En savoir +

Marseille se prépare à l’arrivée de La Cac

Le 3 février 2017
Fichier_002

Lundi 23 janvier, Gurvan Le Guellec (à droite sur la photo) et David Allais se sont rendus à Marseille pour plusieurs rendez-vous. Les différentes rencontres de la journée ont été très prometteuses.

Lundi matin. A la terrasse chauffée du Dernier Métro, Gurvan Le Guellec, vice-président de La Cac et David Allais, coordinateur, attendent Vincent Desombre (à gauche sur la photo), reporter basé à Marseille et premier relais sur place de l’association. En savoir +

A la rencontre des bénévoles strasbourgeois

Le 12 décembre 2016
6 - Strasbourg

Le 26 septembre, Marc Epstein et David Allais se sont rendus à Strasbourg pour faire connaissance avec les futurs bénévoles du pôle alsacien de La Chance aux concours et répondre à l’invitation d’Anka Wessang, directrice du Club de la presse Strasbourg Europe.

Après avoir rencontré, en début de matinée, des acteurs associatifs et municipaux de la lutte contre la discrimination de Strasbourg, Marc Epstein, président de La Chance aux concours, et David Allais, coordinateur, se sont rendus au Club de la presse Strasbourg Europe. En savoir +

Sur les chemins de La Cac

Le 14 novembre 2016
P1000666def

Pour la première fois, La Chance aux concours est présente dans cinq villes. Des bénévoles chevronnés et des membres du bureau se sont rendus à Grenoble, Toulouse et Strasbourg pour appuyer les bénévoles locaux lors des oraux de recrutement. Récit.

Vendredi 4 novembre, 11h. La réservation de l’hôtel d’Adeline Farge à Toulouse est bouclée.
12h55 : Marc Epstein rejoint David Allais dans le TGV-Est. Direction Strasbourg. En savoir +

A la Cac, we love Shelley !

Le 2 novembre 2016
5 - image Shelley

Intervenante en anglais depuis huit ans à La Chance aux concours, Shelley Marcout épaule les étudiants qui souhaitent se réconcilier avec la langue de Shakespeare.

Ce que les élèves retiennent de Shelley Marcout, c’est son addiction à la cigarette électronique, au Coca Light et aux fils d’actualité de la BBC. “Ce que j’ai préféré dans ses cours ? Je crois que c’est le fait que c’était toujours détendu… quand il n’y avait pas d’épreuve blanche bien sûr !”, se rappelle Maxime. Cela fait 8 ans que Shelley donne des cours d’anglais aux étudiants parisiens de La Chance aux concours. En savoir +

« La Cac nous a donné confiance en nous »

Le 28 octobre 2016
4 - Amira OK copiefred

Frédéric Scarbonchi et Amira Bouziri, respectivement à Corse matin et à France 3, se sont rencontrés en 2013 sur les bancs de La Chance aux concours. Ils reviennent sur leurs parcours respectifs.

Comment as-tu pris appris l’existence de La Cac ?
Amira Bouziri : J’entrais en deuxième année de licence de lettres modernes et de communication. J’avais envie, depuis l’enfance, de devenir journaliste. On me disait souvent qu’il ne fallait pas que je fasse d’école pour ne pas être formatée alors je m’étais enlevée cette idée de la tête, pensant que ce n’était pas pour moi. Un soir, j’ai quand même tapé sur Google « école de journalisme ». En savoir +

Les ateliers de la CAC : here we go !

Le 27 octobre 2016
3 - Photo ateliers de La Cac

La Chance aux concours a encore frappé. A l’image de son dernier coup d’éclat, lauréate de La France s’engage, La Cac continue de s’investir auprès des jeunes diplômés en lançant des ateliers d’insertion professionnelle depuis le 16 avril dernier.

Diplôme en poche et volonté à bras-le-corps, s’implanter sur le marché du travail est l’ultime étape dans son parcours journalistique. Pas facile mais pas insurmontable, le discours d’introduction de Baya Bellanger (fondatrice de La Cac) lors de cette présentation de ces ateliers d’un tout nouveau genre nous le prouve ; « C’est possible je suis convaincue, on peut vivre de notre métier et même bien en vivre ». En savoir +

Notre belle maison est en pleine croissance

Le 25 octobre 2016
2 - Photo Marc Epstein © Anna Husarka

Lauréate de La France s’engage, La Chance aux concours est désormais présente dans cinq villes en France. Portée par 300 journalistes bénévoles, notre action pour la diversité dans les médias est soutenue par de solides partenaires publics et privés. Et ce n’est qu’un début.

A La Chance aux concours, nous en rêvions depuis un moment. Aujourd’hui, c’est chose faite. La Cac est présente dans cinq villes en France : Paris, Toulouse, Grenoble, Strasbourg, Clermont-Ferrand. Ce simple constat, près de dix ans après la création de l’association, en dit long sur les mutations en cours. Notre belle maison est en pleine croissance. Et demain ? Pour éclairer l’avenir, rien de tel qu’un coup d’œil sur le chemin parcouru. En savoir +

Quand des anciens de la CAC lancent un média tennis

Le 24 octobre 2016

Assia Hamdi, ancienne étudiante de La Chance aux concours (Cac 2009), journaliste indépendante spécialisée dans le sport, a lancé il y a presque deux ans Lignes de fond, un média qui traite de l’actualité tennis hors des courts. Parmi son équipe de huit journalistes, trois sont issus de La Cac : Pierre Laurent (Cac 2008), Nassima Ouaïl (Cac 2012) et Mustapha Sandid (Cac 2008) qui vient de les rejoindre. En savoir +