Pour devenir journaliste

Pour devenir journaliste

Les écoles

Il existe 14 écoles de journalisme reconnues par la profession en France. Cinq se trouvent à Paris ou en région parisienne. Les neuf autres sont situés en province: Bordeaux, Grenoble, Lannion, Lille, Marseille, Nice-Cannes, Strasbourg, Toulouse et Tours. Les diplômes délivrés vont des DUT aux masters en passant par des diplômes visés par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Centre de Formation des Journalistes
Ecole Supérieure de Journalisme de Lille
Ecole de journalisme de Sciences po Paris
Centre Universitaire d’Enseignement du Journalisme de Strasbourg
Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine
Ecole publique de journalisme de Tours
CELSA
Ecole de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille
Institut Pratique du Journalisme
Ecole de Journalisme de Toulouse
IUT Lannion
Institut Français de presse
Ecole de Journalisme de Grenoble
EDC – Ecole de journalisme de Cannes (IUT Nice Côte d’Azur)

Il n’est pas nécessaire d’avoir effectué une école pour être journaliste. La plupart des titulaires d’une carte de presse ne sont pas passés par une école. Etre diplômé d’une école est néanmoins clairement un plus pour intégrer la profession dans les meilleures conditions et pour se faire un premier réseau professionnel.

La majorité des écoles de journalisme recrutent leurs étudiants à partir de la licence. Tous les types de licences sont acceptés. La grande majorité des étudiants sont cependant issus de cursus de science politique, d’histoire, de lettres ou de droit.

Se préparer

Pour intégrer une école, il faut se préparer en amont. Les jurys apprécient les étudiants ayant effectué des stages ou ayant participé à un média étudiant. Le mieux est de chercher un stage, par exemple au sein de la presse quotidienne régionale durant l’été : ces rédactions permettent aux stagiaires de tester concrètement le métier de journaliste. Ce type de stage est souvent plus formateur qu’un stage d’observation d’une semaine dans une rédaction nationale.

Il faut aussi soigner son niveau de langues, et en particulier son niveau d’anglais. Si votre cursus ne comprend pas de cours d’anglais, essayez de le pratiquer à côté en lisant des livres, en regardant des films et en révisant les règles de grammaire. Le niveau de français est également primordial. Il faut soigner son orthographe et connaître les points clés de la grammaire.

Le suivi de l’actualité est également une donnée essentielle : un futur journaliste doit être curieux de tout. Il faut lire les quotidiens, regarder un journal télévisé, écouter des journaux radiophoniques, connaître les sites Internet les plus riches en information et être curieux de toutes les tendances de la société.

La préparation des concours commence au moins six mois avant les épreuves. Le mieux est de travailler en groupe pour se répartir le travail et se motiver mutuellement. Le suivi de l’actualité doit être très précis, avec l’élaboration de fiches et d’un répertoire avec le nom des personnes ou des événements. Il faut également réviser sa géographie et son histoire générale, sa grammaire française et anglaise. Pour les épreuves spécifiques, il faut se procurer les annales fournies par les écoles chaque année.

Les concours sont une épreuve difficile, qui exige un très fort investissement. La réussite n’est pas toujours au rendez-vous du premier coup. Mais les personnes motivées, ayant un projet professionnel fort, ont toutes les chances de réussir. Et si les concours ne marchent pas, les stages ou l’apprentissage sont également d’excellentes voies d’accès au métier de journaliste.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.